Welcome to Paradise à Ko Kut !

couv

Bonjour à tous de notre petit paradis! Nous voila donc sur l’île de Ko Kut au large des côtes thaïlandaises et cambodgiennes. Mais tout d’abord nous avons fini d’explorer Ayutthaya et ses environs. Notamment la ville de Lopburi, connue car une partie de la ville est peuplée par les macaques.

IMG_2335

Un petit retour au livre de la jungle encore…avec ses temples Khmers envahis par les singes. Nous pensions que la balade allait amuser Ella et bien pas du tout ! Elle n’a pas franchement aimé qu’un singe chapardeur lui pique sa gourde jaune dans une des poches du sac à dos de Mireille et ça a été le drame total quand les singes, intrigués par sa poussette laissée dans un coin, ont joué à papa, maman et bébé, baladant dans le parc. Sous les hoquets de « il m’a priiiis ma gourde, le méchaaant, le singe il m’a piquééé ma goooourde », on a laissé Mireille a l’intérieur du temple, se baladant avec deux macaques installés tranquillement sur son sac à dos.

IMG_2327

Le lendemain direction la ville de Trat, située à un peu plus d’une heure de la frontière cambodgienne. Un parcours toujours aussi fluide depuis notre décision de partir au Cambodge. Tuk tuk qui nous attendait devant la guesthouse, train express qui partait dans les cinq minutes pour Bangkok puis bus pour Trat avec la sergent chef qui m’a mis une bonne claque sur la cuisse parce que j’avais les pieds sur le dossier du siège de devant ! (y en a qui déconne pas…). Ella a dormi quasiment sur tout le trajet donc ça passait vite. Il faut dire aussi que depuis que nous sommes parties, nous voyons une grosse évolution au niveau de l’autonomie et du jeu. Elle a un imaginaire débordant où l’on retrouve en vrac Mowgli, Peter Pan, le roi des singes, des temples qui s’écroulent, des tigres et des trésors…Tiens, tiens;)

IMG_2338

Nous sommes arrivées à Trat en fin d’après midi dans une sympathique guesthouse et nous sommes allées manger au marché de nuit. Première constatation ici : nous sommes les seules occidentales. Deuxième constatation : on ne marchande pas, les prix sont indiqués. Au moins c’est plus clair pour nous. Il n’y a pas vraiment de pression en Thaïlande avec le tourisme, comme dans d’autres pays, mais encore moins ici. La ville de Trat est assez tranquille et a son charme.

(photo d’Ella)

IMG_2343

La guesthouse nous organise le trajet pour Ko Kut, c’est en partie pour ça qu’on a choisi celle-ci.

Départ donc le matin taxi brousse avec une petite heure de trajet pour atteindre l’embarcadère. Nous allons tous retirer des espèces car il n’y a pas de distributeurs sur l’île. Nous discutons avec le sosie de Crocodile Dundee, chapeau et vêtements compris. C’est un hollandais qui vit en Thaïlande depuis vingt ans et qui a ouvert un centre de plongée sur l’île. Il est amusé par les inquiétudes des uns et des autres d’avoir ou pas retiré assez d’argent. Come on, pas de shops, juste manger, pêcher, aller à la plage…Nous lui demandons si en dix ans il avait vu l’évolution au niveau du tourisme sur Ko Kut, il fait la moue. Oui, un peu plus de touristes…Un peu mais pas beaucoup, ce n’est pas une île qui a connu une grosse affluence…Tant mieux, nous sommes là pour ça en même temps. Tous. Ko Kut où l’île pour les touristes qui n’ont pas envie d’être avec les touristes…D’ailleurs, on a un peu tous le même profil. Sur le bateau on délaisse les sièges au sous sol et on s’endort sur le pont, la tête dans nos sacs à dos.

IMG_2375

IMG_2378

IMG_2387

Au bout de deux heures de bateau nous arrivons sur l’île. On aperçoit de temps à autre une maison sur pilotis au bord d’une plage déserte mais c’est tout. Voici la seule ville de l’île avec l’embarcadère.

IMG_2395

IMG_2398

Une épicerie vend le strict minimum : du savon, de l’eau…Et là un resto où l’on grille le poisson pêché le matin même par un local. C’est tout. On s’enfonce dans la mangrove dans le tuk tuk 4X4 de l’hôtel.

IMG_2400

L’île est relativement grande, vue de loin. Et nous arrivons à l’hôtel. Magie ! Nous avons choisi un lieu très typique, avec des maisons balinaises en bois. Un restaurant ouvert donne sur la mer, ainsi que la piscine. La plage est déserte entourée de cocotiers et de rochers ronds. C’est simple nous avons l’impression d’avoir privatisé une île déserte, tout ça pour 40 euros la nuit. Et encore nous avons choisi le haut de gamme de l’île en termes de budget car on voulait se faire plaisir et célébrer l’anniversaire d’Ella dans un coin sympa. 40 euros la nuit ici c’est un sacré budget ! Mais on se demande vraiment pourquoi les gens continuent de se ruer sur Phuket ou Ko Samui. Ici les plages sont magnifiques, les villages authentiques, une île pour Robinson où il fait bon vivre.

IMG_2437

IMG_2414

IMG_2440

Le lieu est absolument indescriptible tellement on a l’impression d’être hors du temps et loin de toute civilisation. D’ailleurs nous en devenons des blasées de la jungle. ChérieMimi qui ouvre le parasol.

« Oh regarde y a un serpent dedans ».

- Ah oui il est joli.

- Je crois que ce sont les plus petits en fait les plus dangereux

- Oui je pense aussi, les plus gros sont impressionnants mais pas les plus dangereux. Tu veux un coca ?

IMG_2419

Et voila comment tu te mets à écrire avec un serpent au dessus de la tête sans que ça ne te perturbe nullement…

Tu prends juste l’habitude en prenant une serviette de regarder s’il n’y a pas un serpent, un scorpion ou une mygale dedans…Voila tout.

Pour le moment nous sommes en mode farniente, baignade, écriture. Sur l’île on peut plonger, rentrer dans la mangrove en canoë et se baigner dans les cascades mais je crois qu’il faut être accompagnés car il a été mentionné des crocodiles (mais c’est vague…). On avait prévu de passer cinq nuits ici avec dans l’idée de prolonger éventuellement si ça nous plaisait, mais dès la première nuit il a été décidé que c’était trop court. En fait, on ne veut pas partir du tout ! J’en profite en ce moment même pour écrire, beaucoup, notamment au levé du soleil quand tout le monde dort encore, sur une terrasse en bois sur pilotis, avec un magnifique orage tropical…

IMG_2457

Je pense qu’on complétera nos récits sur Ko Kut quand on aura réellement visité l’île. A très bientôt !

koh kood

 

août 13, 2015 Ma maison sur mon dos Thaïlande No Comments

Share Your Thoughts