Une pause à Mui Né

couv

Mui Né, un nom à la touche polynésienne mais des paysages qui évoquent l’Afrique du Nord, coincée entre la mer et les dunes tout autour.  La route cahotique (si on peut l’appeler comme ça après les vols planés que nous faisions dans le bus) nous a offert de très beaux paysages néanmoins : des rizières, des villages en bois, des canyons et enfin le sable sur une bonne partie de notre parcours. Blanc, brun, rouge. Partout. Nous avons quitté la fraîcheur de Dalat pour retrouver des températures qui avoisinent les trente degrés. Résultat : trois filles lessivées par les changements d’altitude et de climat et une Ella avec un gros rhume.

L’anniversaire de Mireille tombant le 17, la perspective de buller à la mer et les étapes qui se sont enchaînées nous ont fait dire qu’on allait privilégier le bungalow. Et ça tombe bien, nous pensions avoir réservé un bungalow dans un hôtel classique et nous nous retrouvons en fait dans un lieu tenu par un navigateur français qui ne voulait pas gérer un gros complexe, soit trois bungalows avec piscine, dont la salle de bain fait trois fois la superficie d’un studio (bon d’accord on est un peu de Marseille…) et surtout avec une cuisine ouverte sur la mer sur le toit. Bref au final c’est une maison quoi. Et ça, c’est la touche exotique de notre voyage : nous avons longtemps rêvé de ne plus avoir à gérer la cuisine et les courses, et nous sommes ravies de nous dire que le soir nous n’avons pas besoin de sortir de chez nous pour aller manger et que l’on va pouvoir se faire des petits plats dans notre cuisine. Parce que sans nous en rendre compte, nous nous sommes mises au rythme asiatique : à 17h30 quand le soleil se couche nous commençons à avoir faim et à 18h30 tout le monde a mangé et pense à se coucher. ça fait rêver non?

Alors comme il faut bien se nourrir tôt, direction le marché local où nous faisons nos courses en se faisant comprendre avec les mains. Depuis le temps que nous remontons le sud du Vietnam nous avons pu parfaire notre technique pour préparer de succulents rouleaux de printemps dont nous sommes fans et que l’on peut agrémenter de nombreuses façons.

IMG_5604bd

IMG_5607bd (1)

 

Pas mal non?

Mui Né s’étale sur une quinzaine de kilomètres le long d’une plage de sable. D’un côté des hôtels, des restaurants et des commerces qui vendent pas mal d’alcool (tourisme russe oblige, d’ailleurs tout est traduit en anglais et en russe ici). Mais ici le paysage reste quand même harmonieux. A l’autre bout, un village de pêcheurs, avec des filets, des  bouées sur la plage, un petit marché…On vous laisse deviner de quel côté on est ;) En bonnes filles du sud avec Ella, le côté tongs, coquillages, air marin nous convient très bien!

mi

 

ella

 

mùl

Comme un poisson dans l’eau sans bouées

km

kjh

re

IMG_5615bd

Nous louons un scooter à l’hôtel avec le casque de papa Schultz pour aller voir les dunes de Mui Ne. Ou plutôt sur la route de Dalat à Mui Ne, j’avais vu des paysages magnifiques qui me faisaient penser aux bords du Nil et je voulais absolument y retourner faire des photos en argumentant que ce n’était pas si loin.

Mui-Ne-Tour-Lets-Fly-Travel-9

En bus peut être mais à mobylette pas vraiment. Avec une Mireille qui me disait « bon et ça, ça ressemble à l’Egypte hein, regarde ce bout là, non? Vraiment? »

Finalement après les cinq jokers « je suis sure que c’est après cette dune », on a abandonné l’idée (mais je suis sure que c’était après le sixième « c’est après cette dune » en fait). Le paysage là haut est plus désertique, la terre est rouge, les cimetières sont colorés de bleu, cela évoque plutôt le Mexique tout à coup. Nous tombons sur un « Red Canyon » et allons nous dégourdir les jambes au fond.

2

 

lk,

3

 

Notre station « Esso »

1

Au retour nous nous arrêtons donc aux fameuses dunes de Mui Ne. Il avait plu juste avant et le temps était gris donc les couleurs étaient moins impressionnantes mais le lieu quand même est assez étonnant. L’impression d’être au Maroc au Vietnam. Des enfants louent des bouts de luge en plastique pour dévaler les pentes. Mais la chaleur qui nous tombe dessus ne nous motive pas franchement à devoir remonter les dunes…

5

7

9

8

 

ùlù

dune

 

4

 

Et voila! Nous avons pas mal enchaîné les étapes au Vietnam, du coup cela fait deux fois qu’on prolonge notre séjour ici pour profiter du repos et de la plage de Mui Né avant d’entamer la remontée dans le centre du Vietnam avec une longue route qui nous attend!

 

septembre 19, 2015 Ma maison sur mon dos Vietnam 2 Comments

2 Comments

  1. Carolane

    septembre 19, 2015

    Bonjour à toutes les trois ! Ça fait plaisir et ça donne envie de faire pareil de vous suivre à chaque nouveau post ;) Profitez a fond de votre super voyage ! Gros bisous et encore bonne route.. ;)

    • Ma maison sur mon dos author

      septembre 22, 2015

      Hello Caro ! ça nous fait plaisir d’avoir de tes nouvelles, on te fait de gros bisous. Biz, Mireille

Share Your Thoughts