Le rocher d’or

COUV

Nous avons donc quitté Mawlamyine – sans déplaisir à vrai dire – en prenant un bus assez tôt le matin à la gare routière. Le trajet est assez sympa, nous prenons une carriole pour nous rendre à Kyaik-Hti-Yo qui nous laisse devant notre hôtel tout mignon avec ses bungalows et son jardin où nous profiterons une bonne partie de la journée pour nous remettre du réveil matinal. En milieu d’après-midi, nous descendons au village pour prendre un camion-bus pour aller voir le fameux rocher. Et là il y a une animation terrible, musique à fond, différentes ethnies venues de régions reculées, des moines etc…Il s’est avéré que nous sommes arrivées pour une fête bien spéciale, ce qui rajoutera encore davantage d’intensité à cette visite.

Nous montons donc dans le camion-bus, qui porte bien son nom, c’est donc bien un camion…avec des sièges, qui foncera dans les routes en lacets, nous donnant l’impression d’être sur un grand huit.

1

Ce rocher d’or tient en équilibre au-dessus d’un précipice grâce dit-on, à un cheveu de Bouddha laissé là. C’est une des sept merveilles du monde birmans et cette visite permet aux bouddhistes de gagner des bienfaits.  Si le rocher n’est pas si immense qu’il peut le paraître sur les photos, l’ambiance chargée de spiritualité est assez extraordinaire. En tous cas, nous n’avons pas regretté d’avoir fait cette étape.

2

3

4

5

6

7

8

9

Après le rocher d’or nous avons regagné Yangon. C’est toujours agréable de revenir dans une ville pendant un long périple sans avoir à se soucier de trouver de nouveaux repaires. Nous en avons simplement profité pour faire une grande journée de parc d’attractions (Ah les happy World, happy City etc…amis des routards en famille!).

Aujourd’hui nous avons pris l’avion pour Bangkok avec deux sentiments différents. Beaucoup de nostalgie et de tristesse pour Mireille, beaucoup de joie de retrouver la Thaïlande pour moi. Une heure à peine de vol plus tard, nous voila à Bangkok. On s’y sent chez nous ici, c’est le point que l’on retrouve systématiquement depuis le début de notre parcours et cette fois-ci nous logeons au même endroit qu’à notre arrivée en juillet, et cela fait très bizarre de se dire qu’entre temps nous sommes passées par le Cambodge, le Vietnam, L’indonésie, la Birmanie…On retrouve nos petites gargotes, les odeurs d’eau, de brochettes, il y a des trottoirs (!!!)…On sent bien la différence avec la Birmanie, car quand on croise un paquet de Mentos on a d’abord  le réflexe de se dire qu’on va en prendre douze paquets des fois qu’on n’en retrouve plus jamais, on fait des courses en faisant le plein de marques qu’on connait, et l’on pense se chercher un café pendant que la boîte mail s’ouvre avant de se souvenir subitement qu’on est en Thaïlande et que l’adsl marche ici!

Enfin voila, nous ne restons à Bangkok que le temps d’une nuit avant de rejoindre dans un premier temps un camp d’éléphants, puis les plages du sud. A très bientôt !

décembre 5, 2015 Ma maison sur mon dos Birmanie No Comments

Share Your Thoughts