La Suisse au Vietnam

couv

Nous voila parties vendredi de Hô Chi Minh munies de nos passeports avec notre précieuse prolongation de visa. Bye bye Saïgon, le bruit, la circulation, les mamies qui vous mettent des tartes derrière la tête parce que votre enfant dans sa poussette a un rayon de soleil dans l’oeil (véridique) et direction la montagne un peu plus au nord. Pour la première fois au Vietnam nous avons droit à un bus couchettes, trois couchettes par rangées, c’était super pour tout le monde, Ella a pu faire sa sieste tranquillement et nous sommes arrivées en pleine forme à Dalat. (« Dalat, ton univers impitoyableeu » voila c’est dit).

IMG_5176

(D’ailleurs, petite appartée, sur l’ipad on voit un épisode de Mouk, super dessin animé sur lequel Ella a jeté son dévolu, ce sont deux chats qui font le tour du monde…un peu comme elle)

Dalat ancienne station thermale à 1500 mètres d’altitude où les français avaient l’habitude de se rendre, est située dans un cirque de collines et de sapins. Sur le chemin nous apercevons des plantations de café, de thé, des vignes en terrasses, que c’est beau!  Nous descendons du bus et pour la première fois depuis notre départ, nous conservons nos vestes. Après la chaleur étouffante, l’air frais nous fait du bien! Et ça fait sortir un peu le jean et le pull polaire qui n’ont pas vu la lumière du jour depuis longtemps et qu’on commençait à regarder d’un oeil noir car ils prennent de la place dans le sac pour rien depuis le début.

La ville de Dalat peut évoquer la Suisse : des maisons aux toits pointus, des chalets, des restaurants en bois, un lac, la forêt, les cascades… Rien à voir avec l’idée qu’on se fait du Vietnam. Il ne manque plus qu’une bonne tartiflette.

(vue de notre chambre)

1

Nous louons un scooter et décidons sur les conseils de la gérante de la guesthouse de visiter un temple avec un énorme Bouddha doré, un petit peu à l’écart de la ville. Nous roulons donc à travers les champs, les serres, les champs de fleurs…Ici le climat frais permet de cultiver des fraises, des prunes…

3

Le Bouddha doré est immense et surplombe la vallée. Nous sommes les seules sur le site jusqu’à l’arrivée d’un car de touristes chinois hyper relous. Il parait qu’en Asie on ne touche pas la tête d’un enfant, on doit demander l’autorisation avant de les prendre en photos etc…Ben chez nous c’est le monde à l’envers, ils ne se gênent pas pour emm… Ella qui prie tranquillement avec son encens devant Bouddha. Heureusement qu’elle est moins farouche qu’il y a deux ans en Chine.

2

 

4 5

(Le bonhomme vert a joué dans l’histoire sans fin, dédicace à ceux qui sont nés entre 1975 et 1985)

6 7

Ensuite, notre grade de routardes pures et dures en prend un coup. Dalat est une ville réputée pour les voyages de noces et parfois c’est hyper cucul genre avec les assiettes et les portraits des amoureux, les robes de mariées princesses qu’Ella repère à des kilomètres au grand dam de Mireille, les carrosses répliques de Cendrillon ou encore le love boat, vous savez le pédalo-cygne sur le lac. Et on a une petite fille de quatre ans. Et donc…ben…vous devinez la suite, on se retrouve avec des gilets de sauvetage sur un cygne avec une Ella qui crie « non c’est moi qui pédalo avec le gouverné » avec des pédales trop loin et c’est comme ça qu’on se regarde dans le blanc des yeux tout en faisant des ronds parce qu’on tourne sur nous mêmes au milieu du lac.  Et après ça voiture et moto électrique sur la grande place de Dalat.

8 9 10 11 12

Dalat est réputée pour ses nombreuses cascades, plus ou moins impressionnantes ou touristiques et plus ou moins accessibles. Nous avons abandonné à regret l’idée d’aller visiter les cascades de l’éléphant car trop périlleux avec Ella mais nous avons choisi une balade ludique avec la cascade Dalanta que l’on peut visiter en traversant un beau paysage de jungle sur une luge d’été. C’était tellement fun et Ella s’est tellement amusée qu’on a du recommencer plusieurs fois. Surtout que la notion asiatique et française de luge d’été n’est pas vraiment la même. Nous on fonçait comme des malades tandis que les asiatiques sont en mode « que la nature est belle, allons à deux à l’heure pour contempler le paysage et arrêtons nous en plein milieu pour prendre des selfies avec la bouche en coeur parce qu’on s’aime ». Donc il y a eu un ou deux tours super frustrants parce qu’on était derrière. Remonter la montagne dans une télécabine était aussi une expérience dépaysante ici.

undeux

9 10 11 12 13 14 15

Nous avons eu également notre journée architecture déjantée. Tout d’abord nous avons visité la Crazy House, crée par une architecte farfelue. Cet endroit est avant tout un hôtel avec des chambres complètement folles, le chalet du bonheur pour jeunes mariés en honeymoon, avec les pots de miel et les abeilles, la chambre de l’ours avec ses sculptures et ses formes qui partent dans tous les sens…On y trouve un arbre-maison, un jardin aux sculptures naïves…L’endroit a beaucoup plût à Ella.

BOU1 BOU2 BOU3 BOU4 BOU5 BOU6 BOU7 BOU8

Nous avons ensuite visité la pagode Linh Phuoc, un temple atypique où se mélange  verre,  poterie, mosaïques. Avec un grand Bouddha assez impressionnant.

T9

T1 T2 T3 T4 T5 T6 T7 T8

Ce bol d’air frais nous a fait vraiment du bien, nous avons du mal à imaginer que notre prochaine étape nous emmènera les pieds dans le sable!

carte trajet

 

septembre 14, 2015 Ma maison sur mon dos Vietnam 3 Comments

3 Comments

  1. EUGENA

    septembre 16, 2015

    coucou les miss c’est toujours un plaisir de consulter votre blog ça fait rêver.Bisous bisous à vous trois

  2. Caro

    septembre 17, 2015

    Pas de réponse donc je tente ma chance ici…
    Joyeux anniversaire….
    Gros bisous fort

    • Ma maison sur mon dos author

      septembre 22, 2015

      Hello bichette merci pour ton message qui me fait super plaisir ! Effectivement nos portables sont coupés depuis le mois de juillet :-)
      Si tu veux nous joindre c’est par mail ou par message sur blog. J’espère que tu vas bien. Gros bisous. Mimi

Share Your Thoughts