Hanoï et la baie d’Along

couv

Pas mal de choses se sont passées depuis notre dernier récit. Arrivées sur Cat Ba, j’ai laissé les filles déjeuner dans un restaurant avec nos sacs tandis que je suis partie à la recherche d’une chambre d’hôtel avec si possible une vue sur la baie. Mission hautement réussie, notre chambre avait une vue plongeante sur le port et c’était chouette de s’endormir et se réveiller dans ce décor. Nous avons beaucoup aimé l’île de Cat Ba et sa tranquillité. C’était la période creuse et c’était tant mieux. Une petite île bien tranquille où nous nous sommes baignées, où Ella a pu jouer, peindre sur la grande place…

1

3

Le but de la visite de Cat Ba donc était de visiter la baie dAlong en passant une nuit sur une jonque dans des endroits moins prisés par les agences touristiques. Et là commence la pièce en quatre actes de la loose de la baie d’Along.

1er acte : nous sommes décidément trop fatiguées le premier soir pour chercher une croisière qui part le lendemain matin et nous décidons que rien ne presse et qu’on ira finalement buller à la plage. Grosse erreur mais nous ne le saurons que plus tard. Nous trouvons une plage d’ailleurs assez sympa et peu fréquentée où nous passerons toute la journée affalées sur des transats.

2

2ème acte : le lendemain nous prenons contact avec plusieurs agences pour effectuer une croisière avec une nuit sur la baie. Finalement une agence nous répond qu’elle ne peut pas nous réserver les deux jours, car le deuxième jour un typhon est annoncé. Et là c’est le gros dilemme cela repousse la visite de trois jours, soit rester plus d’une semaine à Cat Ba ce qui n’était pas prévu. Un australien nous vante le même jour l’excursion à la journée d’une certaine guesthouse, nous décidons de nous y rendre et de réserver pour le lendemain.

3ème acte : notre hôtel commence à calfeutrer les fenêtres, boucher les portes et on commence à se poser des questions sur la dangerosité du typhon. Nous arrivons à 8h pour débuter l’excursion pour Along, l’organisateur nous répond que c’est annulé. Le typhon va finalement passer dans la journée et surement le lendemain, les bateaux ont interdiction de quitter le port. Finalement nous décidons de prendre nos affaires et de partir sur Hanoï.

4ème acte : nous prendrons finalement une excursion depuis Hanoï. Ce n’était pas forcément le meilleur moyen de découvrir la baie mais au moins il n’y aura pas de regrets. Nous avions déjà vu malgré tout ces paysages du côté de Cat Ba, donc nous n’étions pas trop surprises par la grandeur d’Along. Nous avons baladé à bord d’un gros paquebot entre les rochers, puis fait du kayak dans les tunnels et ça c’était bien chouette. On ne dira pas qui a dit « on se croirait dans le Verdon ».

9 10 11 12 13

Avec un petit moment de solitude sur le bateau. Il faut savoir qu’ici tout se paie : demander un renseignement, aller aux toilettes, prendre une photo…Notre guide s’approche de moi pendant que je photographie un rocher et me montre un billet de 200 000 dongs. Quoi ? Qu’est ce qu’il y a encore ? C’est quoi ces 200 000 dongs ? Il me montre ce que je crois être un bateau et me dit « small, small ». Je comprends qu’il veut qu’on paie un supplément pour aller sur le petit bateau et je m’énerve « No I don’t want to go on the small boat. I booked the big boat okay ? Big boat ! No money » Bon en fait il me montrait que le dessin du rocher sur le billet de 200 000 représentait le rocher que j’étais en train de photographier. Le boulet…

Retour sur Hanoï donc qui est une ville que nous aimons vraiment beaucoup. C’est certes une grande ville mais en même temps elle est très plaisante, très tranquille avec ses commerces lovés autour de petits lacs. Nous logeons dans le quartier des 36 corporations où chaque rue est dédiée à un commerce en particulier : vendeurs de guirlandes électriques, de chaussures etc…Nous sommes près de la rue des échelles.

4

Hanoi est aussi l’occasion pour nous de gérer des formalités : visas, expédier des colis en France (adieu immense tête de dragon…). Nous allons au consulat de Birmanie munies de nos papiers et nous nous faisons refouler. On comprend mieux pourquoi peu de personnes font leur visa là bas car ils réclament nos billets d’avion aller-retour mais aussi un itinéraire précis avec le nom des hôtels, les dates et les justificatifs des réservation dans chaque hôtel. Et comme nous ne passons plus dans aucune ville qui délivre ce visa…nous voila occupées pendant une bonne journée à faire des réservations d’avion qui n’étaient pas prévues tout de suite (bien qu’après coup c’était pas plus mal) mais aussi des réservations d’hôtels sans prépaiement et annulables gratuitement. Les boules. Dans la foulée nous changeons aussi tous nos plans de voyages. Cela fera presque trois mois que nous sommes sur la route et on a du mal à recharger les batteries ces dernières semaines (mais qu’est ce qu’elle nous raconte celle là alors qu’elles sont en vacances ?:) ) Faire les sacs, défaire les sacs, changer de ville et d’hôtel, se repérer dans une nouvelle ville…tout cela demande pas mal d’énergie, sachant qu’on a une mistouflette qui se lève entre 5h et 6h du matin désormais…Décision est prise de zapper le Laos qui était notre prochain pays la semaine prochaine. Nous n’avions pas envie de reprendre les anti-palu et de continuer sur une destination roots. Finalement nous irons à Bali avec des logements plus fixes. C’est donc le coeur plus léger (et les sacs à dos aussi) que nous visiterons Hanoi durant quasiment une semaine : le temple de la littérature qui fut la première université du Vietnam où les jeunes nobles étaient instruits, où nous avons croisé des étudiants fraîchement diplômés. Le lac Hoan Kiem, un des coeurs de Hanoï avec ses petits commerces et ses terrasses bien agréables. Un spectacle de marionnettes sur l’eau qu’Ella a adoré. Ou encore le musée d’ethnographie où des maisons traditionnelles ont été reconstruites.

5 6 7

8

14 15 16

Nous étions tellement bien à Hanoï que nous y serions encore si l’hôtel n’avait pas été complet. Mais c’était tout aussi bien car nous sommes parties à Sapa qui est un vrai coup de coeur!

octobre 11, 2015 Ma maison sur mon dos Vietnam No Comments

Share Your Thoughts