Et pourquoi pas Tokyo?

Shinjuku-Tokyo-Ville-Néons-Enseignes-3722

Ben oui pourquoi aller à Bangkok alors que nous pouvons très bien aller à Tokyo? Arrivées sans encombres à Paris Charles de Gaulle, notre vol Air France est à nouveau retardé. Environ toutes les heures, le tableau nous affiche une heure de retard de plus. Ce qui ne nous a pas vraiment perturbé à vrai dire, nous avons pu manger tranquillement, profiter des jeux sur place avec Ella et faire du change pour être super riches en Baths Thaïlandais.

Sur le tableau d’affichage de l’aéroport, notre vol était donc régulièrement retardé dans la colonne boarding : 16h, 16h10, 17h….Finalement vers 16h50, nous nous dirigeons quand même vers notre porte d’embarquement pour prendre des nouvelles quand nous découvrons que le guichet est quasiment vide…Ce n’était pas l’heure d’embarquement qui était notée mais l’heure de départ dans la mauvaise case. Nous voyons donc notre avion encore sur le tarmac mais les portes fermées. Vol loupé. Et il n’y a plus de vols directs avant mercredi.

En mentant un peu sur le fait que nous enchaînions avec un vol sur la Birmanie, Air France nous donne le choix de nous rebooker gratuitement sur des vols avec escale : soit en s’arrêtant à Bombay, soit avec escale au Japon. Bon alors vous connaissez notre position vis à vis de l’Inde, quand on dit qu’on a fait voeux de ne plus y mettre les pieds…L’idée de retrouver les indiens, la nourriture indienne et de rester en transit là bas ne nous emballait pas des masses. Alors quand on nous a proposé un vol pour Haneda avec Japan Airlines on a dit ok même si une ville qui s’appelait Haneda ça ne nous disait pas grand chose là tout de suite. Il s’avère que c’est tout simplement le nom d’un des deux aéroports de Tokyo. Un bon choix pour nous a dit une dame en rade comme nous, qui elle, a pris le vol de Mumbay, et qui a fait une remarque à Mireille sur le symbole Reïki qu’elle porte à la nuque et qu’elle connaissait pour le pratiquer elle-même.

Bref, tout ça pour dire qu’on se fait une petite soirée Courtepaille/hôtel Ibis à CDG, que l’on décolle demain matin pour Tokyo. Mais qu’à la réflexion, puisque l’univers a décidé de nous emmener à Tokyo, pourquoi ne pas y séjourner quelques jours si possible? Nous verrons donc demain avant le départ si nous pouvons repousser un peu le tronçon Tokyo-Bangkok.  On se retrouve donc sur le blog mercredi ou jeudi, de Bangkok…ou de Tokyo.

 

 

 

juillet 27, 2015 Ma maison sur mon dos Japon 1 Comment

One Comment

  1. caro

    juillet 30, 2015

    Mes boulettes…. je ne vous félicite pas… ;)

Share Your Thoughts