Camagüey où l’étape inutile

L1300415

Nous avons trouvé le trajet de Trinidad à Camagüey vraiment très très long. On arrive dans la ville en tout début d’après midi. Réputée pour ses nombreux clochers elle est vantée pour être l’une des merveille de l’île. Le hic c’est que d’emblée elle ne nous plait pas. Je pense que le centre a été refait et fait donc surfait d’une part mais surtout, ses allées avec ses magasins etc ne nous plaisent pas des masses mais nous lui laissons le bénéfice du doute et nous allons manger en attendant. Puis nous cherchons une guesthouse. La première, la plus jolie est complète. On déambule alors dans les rues de la ville à la recherche d’une chambre. On n’est pas hyper difficiles à la base mais soit les chambres n’ont pas de fenêtres, soit elles sont carrelées en blanc du sol au plafond, nous donnant l’impression que nous allons subir une autopsie dans les prochaines heures.  Et puis y a rien à faire, la ville et nous ça colle pas. Elle est pas particulièrement moche pourtant.

Alors on a cet air qu’on connait, cet air où on se dit « tu le sais hein qu’on va faire une connerie et qu’on va être fatiguées ». Je ne sais pas qui est la première à avoir dit « partons ce soir tant pis ». Nous avons visité la vieille ville pour dire qu’on l’a fait, en prévision on a acheté le silence de notre fille en voiture en lui offrant de nouveaux jouets pour le trajet et on décide d’aller directement à Santa Clara à l’autre bout de l’île.

J’ai peut être oublié de préciser qu’à Cuba il n’y pas de panneaux. La meilleure façon pour se repérer est de prendre des cubains en stop. Comme ils n’ont pas de voiture, ils peuvent faire du stop pendant des heures durant dans l’espoir d’être pris. Bon là il n’y avait pas d’auto-stoppeur mais on a galéré à trouver la route. Résultat, à 22h à bout de fatigue, on décide de s’arrêter à mi-chemin et de continuer la route le lendemain matin pour Santa Clara. Sancti Spiritus, à peine citée dans les guides comme une étape quelconque, fera notre affaire, à 2h de Santa Clara.

Et bien curieusement depuis notre départ de Vinales, c’est une des villes que l’on a préféré! Chaleureuse, bruyante, festive, elle nous correspond bien plus. Il y a de la salsa, du monde dans les rues, c’est coloré. On tombe direct sur un hôtel en plein coeur de la ville avec une mamie qui nous montre une chambre bien confortable avec couvre lit de mémé et table de chevet vintage et il y a un magnifique patio. Il y a des perroquets, des plantes partout. On n’a rien mangé à part des chips, mamie fera des oeufs pour Ella et nous servira une montagne de fruits découpés en morceau qu’on aura eu du mal à engloutir pour ne pas vexer la pauvre dame. Chouette étape non prévue au programme! La ville n’a rien de particulier mais on s’y sent bien. On y passe la matinée avant de rejoindre Santa Clara.

juillet 19, 2014 Ma maison sur mon dos Cuba No Comments

Share Your Thoughts