A la découverte d’Angkor

couv

C’était l’un des sites les plus attendus de notre tour d’Asie et il ne nous a pas déçu! Nous sommes donc parties en tuk tuk depuis Siem Reap et nous ne l’avons pas regretté avec ce soleil de plomb! Même si les routes sont très plates, le vélo aurait été infernal avec Ella (et nous on aurait râlé si on avait été deux mais on aurait survécu).

Le guide du routard parle de bouchons monstrueux sur la route d’Angkor, de coups de klaxons où les bus, les tuk tuk et les vélos s’entremêlent et de foule sur le site et bien pour notre part, on a rien vu de tout cela. C’est la période de mousson, donc saison basse, et les touristes occidentaux présents en juillet août sont bien moins présents cette dernière semaine d’août avec la rentrée qui s’annonce. Résultat, aucune file d’attente pour acheter notre pass et des visites relativement fluides où l’on pouvait prendre de jolies photos sans avoir trop de monde devant nous. Pour commencer, nous avons négocié avec notre super chauffeur de faire la journée avec le « small tour » qui concentre les principaux temples. Nous avions regardé avant de partir des reportages sur la construction d’Angkor, son déclin, l’importance du système hydrolique qui relie chaque site et nous étions relativement bien informées sur les détails de chaque temple.

Nous avons débuté la visite par Angkor Wat, le plus grand, le plus majestueux et celui qu’on retrouve sur la plupart des photos qui parle des temples d’Angkor. Il est effectivement immense, carré avec des fresques qui relatent la vie de l’époque, les batailles…où l’on s’imagine la parade d’éléphants, les milliers de danseuses et les coffres de pierres précieuses. Hormis sa grandeur, le site a été vraiment défriché et ressemble à d’autres architectures khmères que l’on a pu visiter ailleurs en Asie.  D’ailleurs je ne sais pas comment font les parents tourdumondistes avec trois enfants mais je leur tire mon chapeau. Un enfant en bas âge et une poussette la dedans, c’est sport.

9

8

235

wat1

wat 2

 


714

Le site est majestueux c’est vrai, mais notre émerveillement est monté en s’enfonçant un peu plus dans la jungle avec de plus petits sites, car c’est ce qu’on attendait de cette visite d’Angkor. Soyons honnêtes, le site a été vraiment nettoyé et il y a plus de pelouses que de jungle et de racines maintenant  et si l’on ne peut plus s’imaginer une machette à la main, il y a des moments où l’on se sentait un peu Indiana Jones quand même! Nous avons adoré le temple du Bayon avec ses tours aux quatre visages, d’autant plus mystérieux qu’il y avait peu de monde quand on est arrivées. On est parties à la découverte de ses galeries souterraines, ses 200 visages. Ella chuchotait dans l’ombre, nous emmenait dans les coins en parlant de poudre magique, de crocodiles et de trésor. Elle s’y est tellement cru qu’arrivé au centre aucun touriste n’avait le droit de marcher ou s’approcher d’un bloc, du coup les gens jouaient le jeu, caressaient un lion imaginaire ou enjambaient une statue qu’ils venaient de réveiller malencontreusement!

1213

1415IMG_337317

 

petit

 

petit ella

Après cela, épuisée, elle a entamé une bonne sieste dans sa poussette bricolée et l’a terminée dans le hamac de notre adorable chauffeur de tuk tuk. Celui-ci nous a emmené dans un petit resto local sur le site, où il faisait le service pendant que nous mangions et quand nous lui avons demandé si le resto appartenait à sa famille, il nous a simplement répondu qu’il n’avait pas les moyens de manger donc s’il emmenait des touristes ici, les gens qui tenaient le resto le nourrissaient gratuitement. Et quand on pense qu’on a donné le cornet de glace au chocolat d’Ella à un singe parce qu’elle n’en voulait plus, ça fait tout bizarre. ça fait partie de cette fracture touristes/locaux qui nous fait un mal là tout de suite… Mais bref, nous reprenons des forces, Ella se réveille avec le sourire au balancement du hamac.

1819

Nous passons assez vite sur les temples plus discrets car nous sommes impatientes de découvrir le Ta Phrom, ce temple où la nature a repris ses droits, avec de grosses racines qui obstruent les portes et accessoirement lieu de tournage de Tomb Raider  avec Angelina Jolie, véritable icône ici. Mais au moment où nous passons la porte d’entrée des trombes d’eau nous tombent dessus et l’eau se met à monter subitement (ce qui nous permet de vérifier le fameux système d’irrigation!). ça aurait pu être embêtant mais honnêtement le site couvert de mousse, de racines et de grosses pierres grises était encore plus beau! Nous n’avons pas pu y rester très longtemps non plus car évidemment c’est la première fois depuis le départ où n’avions pas pris les Kway et en plus manque de bol la batterie de notre appareil a crié stop à la première photo. Vraiment frustrant! Comme la pluie ne voulait décidément pas s’arrêter, nous nous sommes mis à courir dans les galeries remplies de flotte dans l’ombre tandis que les gamins locaux pataugeaient dans les ruisseaux qui venaient de se former.  Nous serons donc obligées de revenir ici demain :)

2021

Un très chouette moment pour tout le monde!

 

août 23, 2015 Ma maison sur mon dos Cambodge No Comments

Share Your Thoughts